Pour ceux qui veulent en savoir plus !

27.03.2020
importance-des-produits-de-protection-des-plantes-une-alimentation-saine-et-d-excellente-qualite-en-abondance

Importance des produits de protection des plantes : une alimentation saine et d’excellente qualité en abondance

Les produits de protection des plantes (PPP) durables revêtent une importance cruciale dans la production d’une alimentation saine et d’excellente qualité en abondance.

  • Dans le monde entier, les plantes sont menacées par environ 30 000 espèces d’adventices, 3 000 espèces de nématodes, 800 espèces de champignons et 10 000 espèces d’insectes nuisibles, auxquels il faut encore ajouter une kyrielle de virus et de bactéries. En raison du commerce international et des changements climatiques, le nombre de maladies végétales et de ravageurs augmente sans cesse. Un phénomène auquel la Belgique n’échappe pas. Songez par exemple à la chrysomèle des racines du maïs qui sévit dans les cultures de maïs autour de l’aéroport de Zaventem.
  • Un aperçu complet de tous les ravageurs et de toutes les maladies présents dans les principales cultures agricoles et horticoles en Belgique est disponible sur le site web des centres de recherche. Les cultures céréalières, par exemple, sont ravagées par environ 10 maladies et ravageurs majeurs, et les fruits durs tels que les pommes doivent également être protégés (contre environ 11 maladies et ravageurs principaux) pour parvenir à un produit final de bonne qualité.
  • Le rôle des PPP vise à lutter contre ces maladies et ravageurs et à garantir la sécurité des récoltes ainsi qu’un approvisionnement suffisant de la chaîne en produits de qualité. Que ce soit avant ou après les récoltes, les PPP permettent de limiter les pertes alimentaires et de qualité, mais aussi de prolonger la durée de conservation des produits.
  • Grâce aux PPP, la nourriture est devenue moins chère et plus abondante tout en gagnant en qualité. Pourtant, selon l’Organisation des Nations Unies, la production alimentaire devra s’accroître de 70 % à l’horizon 2050. Et ce dans un contexte où l’urbanisation, l’industrialisation et l’érosion mettent les terres agricoles sous pression. En Belgique, ce sont ainsi près de 6 hectares de terres agricoles qui disparaissent chaque jour. Chez nous, aussi, il convient donc de tout mettre en œuvre pour permettre aux agriculteurs de continuer à produire des produits de qualité.

Les PPP contribuent à la production d’aliments sains.

  • Outre la protection des cultures, les PPP permettent aussi d’éviter que des champignons ou des insectes nuisibles ne se retrouvent sur ou dans nos fruits, tout en réduisant parallèlement les quantités de toxines naturelles. En plus de sécuriser les récoltes, les PPP garantissent également qu’elles soient saines, de façon à répondre aux exigences de la chaîne alimentaire.
  • En raison de l’’utilisation de PPP, des résidus peuvent se retrouver sur les fruits. Il s’agit de restes minuscules de produits.
  • Une législation stricte a été mise en place et veille à ce que seuls les produits qui ne représentent aucun danger pour le consommateur et l’environnement soient utilisés.
  • Une limite maximale de résidu (LMR) a été établie pour chaque substance active présente dans les PPP. Ces LMR sont d’ailleurs toujours sensiblement plus faibles que les limites critiques d’un point de vue sanitaire.
  • L’établissement des LMR est toujours guidé par « une utilisation agricole adéquate » (c’est-à-dire le respect des doses et applications légales).
  • Les chiffres de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire indiquent que 98 % des fruits et légumes belges répondent aux normes légales. Cela étant, tout dépassement d’une LMR n’indique pas pour autant qu’il existe un danger pour la santé. Il ressort d’une étude récente de l’EFSA, l’Autorité européenne de sécurité des aliments, que la majorité des fruits et légumes européens ne contiennent absolument aucun résidu.
  • Conclusion : nous bénéficions en Belgique de fruits et légumes sains et les manger ne représente aucun danger pour la santé.

Les PPP sont soumis à des règles très strictes.

  • Les produits de protection des plantes figurent parmi les substances et les produits les plus étudiés sur le marché. Ils font l’objet de tests rigoureux et leurs effets sur l’homme, l’animal et l’environnement sont évalués en profondeur par les experts des instances d’évaluation nationales et européennes.
  • Les PPP sont développés spécifiquement dans le respect de trois critères. Ils doivent :
  • être sûrs: ne représenter aucun danger pour les personnes susceptibles d’entrer en contact avec ces produits tout au long du processus de culture ou lors de la consommation d’aliments ;
  • être sélectifs: cibler uniquement les maladies, insectes et adventices contre lesquels ils sont censés lutter ;
  • être dotés d’une durée de vie courte: après avoir produit l’effet escompté, ils doivent pouvoir facilement se dégrader en substances inoffensives, sans conséquences pour l’environnement.

Les exigences supplémentaires émanant de la chaîne, c’est-à-dire qui ne découlent pas directement de la législation ou de considérations scientifiques, sont susceptibles de poser des problèmes pour la production agricole en Belgique, puisque les agriculteurs sont souvent incités à utiliser des PPP, même si ce n’est que comme mesure corrective pour enrayer une propagation soudaine de champignons et d’insectes nuisibles.

Les agriculteurs appliquent les PPP avec une extrême rigueur et sont contrôlés à cet égard.

  • Les agriculteurs et les horticulteurs belges produisent de façon toujours plus durable et appliquent les principes de la « lutte intégrée» (Integrated Pest Management ou IPM). Cette approche implique de prendre des mesures selon un protocole légal : mesures préventives, suivi, application de méthodes de lutte biologiques et mécaniques, et seulement en dernier recours des méthodes de lutte chimiques.
  • La Belgique occupe aujourd’hui la tête à l’échelle internationale en matière d’agriculture durable hautement productive, notamment grâce à ses connaissances sur l’utilisation des produits, la lutte intégrée et l’agriculture de précision.
  • Tout utilisateur de PPP en Belgique doit être titulaire d’une phytolicence. L’objectif de cette phytolicence consiste à inciter les utilisateurs professionnels, les distributeurs et les conseillers de ces produits à les utiliser de manière adéquate.
Retour
limites-maximales-de-residus-dans-un-commerce-mondial-complexe-un-enjeu-pour-lensemble-de-la-chaine-alimentaire

Limites maximales de résidus dans un commerce mondial complexe : un enjeu pour l’ensemble de la chaîne alimentaire

Nombre de produits importés en Europe ne sont pas cultivés à une échelle commerciale ou ne peuvent être cultivés en quantité suffisante en Europe, pour les importer, les tolérances à l’importation sont indispensables.
nouveau-film-lisez-l-etiquette-en-suivez-phytofar-sur-youtube

Nouveau film : lisez l’étiquette !

L'étiquette d'un produit de protection des plantes contient une multitude d'informations. Regardez la nouvelle vidéo et suivez Phytofar sur YouTube !
comment-proteger-vos-animaux-domestiques-quand-vous-utilisez-des-produits-dans-votre-jardin

Comment protéger vos animaux domestiques quand vous utilisez des produits dans votre jardin ?

Vous trouverez les réponses dans nos nouvelles vidéos !
malin-dans-le-jardin-des-videos-pratiques-pour-proteger-votre-jardin-contre-les-limaces

Malin dans le jardin : des vidéos pratiques pour protéger votre jardin contre les limaces !

Comment prévenir la prolifération des limaces dans votre jardin ? Ou comment les éliminer si elles y ont déjà élu domicile ? Vous trouverez les réponses à ces questions dans nos nouvelles vidéos sur www.malindanslejardin.be !
liens-utiles

Liens utiles

Sites web sur la législation, la reconnaissance et la sécurité des produits phytopharmaceutiques, la chaîne alimentaire et l'environnement.
securite-alimentaire

Sécurité alimentaire :

toutes les études scientifiques démontrent qu’il est sain de manger des fruits et des légumes, que ceux-ci soient issus de l’agriculture traditionnelle, intégrée ou biologique.
contrefacon-et-commerce-illegal-de-produits-de-protection-des-plantes-en-europe

Contrefaçon et commerce illégal de produits de protection des plantes en Europe

Le commerce de produits de protection des plantes contrefaits et illégaux est en augmentation.
10eme-edition-des-prix-de-linstitut-phytofar-encourager-la-recherche-en-vue-d-une-agriculture-durable

Remise des Prix de l'Institut Phytofar 2019.

Pour cette 10ème édition nous avons également cherché des chercheurs belges qui œuvrent pour une agriculture durable.
utiliser-correctement-les-produits-de-protection-des-plantes-conseils-de-l-agriculteur-josse-et-jan-peeters

Utiliser correctement les produits de protection des plantes.

Conseils de l'agriculteur Josse et Jan Peeters.
utiliser-correctement-les-produits-de-protection-des-plantes-conseils-de-l-agriculteur-jean-pierre

Utiliser correctement les produits de protection des plantes.

Conseils de l'agriculteur Jean-Pierre.
utiliser-correctement-les-produits-de-protection-des-plantes-conseils-de-l-agriculteur-jan

Utiliser correctement les produits de protection des plantes.

Conseils de l'agriculteur Jan.
christian-walravens-entame-un-dialogue-avec-christophe-jolly-agriculteur

Christian Walravens entame un dialogue avec Christophe Jolly, agriculteur.

Christian Walravens, expert depuis des années auprès d'un membre de Phytofar, parle sur la lutte intégrée contre les ravageurs (IPM).
pulverisation-bien-geree-problemes-evites

Pulvérisation bien gérée = problèmes évités!

Règles d'or et points d'attention avant, pendant et après la pulvérisation.
protection-des-plantes-et-alimentation-saine-en-nbsp

Protection des plantes et alimentation saine !

Le rôle des solutions de protection des plantes durables dans la production d’une alimentation saine.
remise-des-prix-de-linstitut-phytofar-2017

Remise des Prix de l'Institut Phytofar 2017.

L'Institut Phytofar encourage la recherche en vue d’une agriculture durable par l’attribution des Prix 2017.
lassemblee-generale-de-phytofar-2017-le-jardin-botanique-de-meise

L’Assemblée Générale de Phytofar 2017 — Le Jardin Botanique de Meise

Thème de la journée : Crop Protection in Sustainable Food Production, avec des témoignages de Jan Vermaelen, Christian Walravens, Tom Vandenkendelaere, Christophe Wagemans & Ferdinand Jolly.
livre-phytofar-75-ans

Livre Phytofar 75 ans

A l’occasion de son 75ème anniversaire, Phytofar a demandé à Paul Muys, ancien journaliste de la VRT, d’écrire un livre sur le passé, le présent et l’avenir du secteur des produits de protection des plantes en Belgique.
lassemblee-generale-de-phytofar-2016-palais-de-egmont-de-bruxelles

L’Assemblée Générale de Phytofar 2016 — Palais d’Egmont de Bruxelles

L’événement se déroulait sous le signe des 75 ans d’existence de Phytofar. L’histoire riche de notre association fut mise à l’honneur avec la présentation du livre consacré à notre secteur en Belgique et écrit par Paul Muys, ancien journaliste de la VRT.
guide-autocontrole

Guide autocontrôle dans le secteur de la production et de la distribution des produits phytopharmaceutiques.

Une nouvelle version du guide G-010 est disponible!
remise-des-prix-de-linstitut-phytofar-2015

Remise des Prix de l'Institut Phytofar 2015.

L’Institut Phytofar remettait pour la huitième fois un prix de 7.500 € à deux projets qui contribuent à l’agriculture durable.
infographie-ipm

Infographie IPM

L'association européenne de protection des plantes(ECPA) a produit une infographie définissant les principes de base de la lutte intégrée (Integrated Pest management) et l'engagement de notre industrie pour promouvoir des solutions durables de la protection des plantes.
topps-reduire-la-derive-de-pulverisation-flyers

TOPPS Réduire la dérive de pulvérisation, flyers

Les revues TOPPS promeuvent un ensemble de solutions, de bonnes pratiques, de conseils, d'astuces et d'outils qui permettront de gérer au mieux votre exploitation tout en respectant l'environnement.
topps-reduire-la-derive-de-pulverisation-guide-complet

TOPPS Réduire la dérive de pulvérisation, guide complet

Les revues TOPPS promeuvent un ensemble de solutions, de bonnes pratiques, de conseils, d'astuces et d'outils qui permettront de gérer au mieux votre exploitation tout en respectant l'environnement.
topps-reduire-le-ruissellement-et-lerosion-flyers

TOPPS Réduire le ruissellement et l'érosion, flyers

Les revues TOPPS promeuvent un ensemble de solutions, de bonnes pratiques, de conseils, d'astuces et d'outils qui permettront de gérer au mieux votre exploitation tout en respectant l'environnement.
topps-reduire-le-ruissellement-et-lerosion-guide-complet

TOPPS Réduire le ruissellement et l'érosion, guide complet

Les revues TOPPS promeuvent un ensemble de solutions, de bonnes pratiques, de conseils, d'astuces et d'outils qui permettront de gérer au mieux votre exploitation tout en respectant l'environnement.
lassemblee-generale-de-phytofar-2015-au-chateau-de-modave

L’Assemblée Générale de Phytofar 2015 — au château de Modave

nouvelle-classification-clp

Nouvelle classification CLP

CLP sont les nouvelles directives internationales portant sur la classification, l’étiquetage et l’emballage. Les nouveaux pictogrammes CLP figurant sur les étiquettes des produits de protection des plantes remplaceront progressivement les anciens. À partir du 1er juin 2017, vous ne pourrez seulement acheter ou vendre les produits arborant les nouveaux pictogrammes.
travailler-en-toute-securite-avec-les-produits-de-protection-des-plantes-affiche

Travailler en toute sécurité avec les produits de protection des plantes, affiche

Classification CLP et directives.
lassemblee-generale-de-phytofar-2014-martinushoeve-a-zandvliet

L’Assemblée Générale de Phytofar 2014 — Martinushoeve à Zandvliet

Le thème : « A vision for the future of Europe: 5 steps to promote innovation, competitiveness and sustainable production »
remise-des-prix-de-linstitut-phytofar-2013

Remise des Prix de l'Institut Phytofar 2013.

L’Institut Phytofar remettait pour la septième fois un prix de 7.500 € à deux projets qui contribuent à l’agriculture durable.
les-bonnes-pratiques-lors-de-lutilisation-des-produits-de-protection-des-plantes

Les bonnes pratiques lors de l’utilisation des produits de protection des plantes.

5 films avec des conseils et des exemples issus de la pratique, qui vous guideront clairement et simplement vers l’utilisation correcte et sûre des produits de protection des plantes.
intensive-sustainable-farming-en-nbsp-contradictio-in-terminis-en-nbsp

Intensive sustainable farming : contradictio in terminis ?

Durable et intensif : deux concepts qui s’opposent ou qui se complètent ?
lassemblee-generale-de-phytofar-2013-la-ferme-de-la-ramee-a-jodoigne

L’Assemblée Générale de Phytofar 2013 — La Ferme de La Ramée à Jodoigne

Le thème : « Intensive sustainable farming: contradictio in terminis ? »
residus-des-produits-de-protection-des-plantes-pesticides

Résidus des produits de protection des plantes (pesticides).

Que sont les LMRs ? Mon alimentation est-elle sûre ?
les-produits-de-protection-des-plantes-pesticides-et-les-insectes-pollinisateurs

Les produits de protection des plantes et les insectes pollinisateurs.

L’industrie des produits de protection des plantes explique la recherche sur les abeilles et la santé des pollinisateurs.
rapport-dactivites-phytofar-2012

Rapport d'activités Phytofar 2012

remise-des-prix-de-linstitut-phytofar-2011

Remise des Prix de l'Institut Phytofar 2011.

L'Institut Phytofar encourage la recherche en vue d’une agriculture durable par l’attribution des Prix 2011.
rapport-dactivites-phytofar-2010

Rapport d'Activités Phytofar 2010

lutte-integree

L'IPM (Integrated Pest Management) ou lutte intégrée.

Une méthode dans laquelle toutes les techniques intégrées possibles sont appliquées.
eviter-les-pollutions-ponctuelles

Eviter les pollutions ponctuelles.

Un aspect essentiel pour la protection des eaux de surface.
les-laureats-de-linstitut-phytofar-2005-et-2009

Les lauréats de l'Institut Phytofar 2005 et 2009.

17 prix ont été décernés depuis le lancement de l’Institut Phytofar. Les lauréats de 2005 et 2009 ? Nous étions curieux de découvrir l’état d’avancement de leurs projets et nous leur avons rendu visite !
rapport-dactivites-phytofar-2007

Rapport d'Activités Phytofar 2007

Qui n'aime pas les cookies